Pétrole et Gaz - Offshore sous-marin

Nexans remporte auprès de McDermott un contrat d’ombilicaux destinés au projet Greater Tortue Ahmeyim de BP

28 août 2019

  • Nexans assurera les activités de gestion, d’achat, d’ingénierie, de fabrication et de test des ombilicaux et du matériel auxiliaire.
  • Le champ Tortue se situe à environ 120 km au large des côtes de la Mauritanie et du Sénégal et son système sous-marin comprend au total quatre puits.

Paris La Défense, le 28 août 2019 – McDermott Marine Construction Limited a attribué à Nexans un contrat portant sur la fourniture d’environ 100 km d’ombilicaux sous-marins et de leurs accessoires, destinés au projet de gaz naturel Greater Tortue Ahmeyim au large de la Mauritanie et du Sénégal.

Dans le cadre de ce contrat, Nexans assurera les activités de gestion, d’achat, d’ingénierie, de fabrication et de test des ombilicaux et du matériel auxiliaire.

Les câbles électriques et les fibres optiques seront fabriqués par l’usine de Nexans Norvège à Rognan, tandis que le développement, la fabrication et le test des ombilicaux se dérouleront sur le site spécialisé du Groupe à Halden, également en Norvège. La livraison aura lieu en 2021.

Vincent Dessale, Senior Executive Vice President du groupe Systèmes Sous-marins et Terrestres de Nexans, commente : « Le contrat Greater Tortue Ahmeyim, d’une importance stratégique pour le maintien de la position de Nexans sur le marché en Afrique occidentale, fait partie d’une nouvelle exploitation gazière en eaux ultraprofondes. Il met en lumière nos efforts constants visant à développer des solutions concurrentielles pour les champs complexes. »

A propos du champ Tortue

Le champ Tortue se situe à environ 120 km au large des côtes de la Mauritanie et du Sénégal, à cheval sur leur frontière maritime, par 2850 m de profondeur d’eau. Son système sous-marin comprend au total quatre puits de gaz, regroupés autour d’un centre de forage. Le système de production est raccordé sur environ 70 km à une plate-forme flottante (FPSO) amarrée sur le bord du plateau continental par 100 à 120 m de fond. Le FPSO procède au prétraitement du gaz avant d’exporter ce dernier vers un terminal distant de 35 km, à proximité du rivage, qui procède à sa liquéfaction puis à son envoi aux opérateurs GNL.
 

Votre contact

Angéline Afanoukoe

Relations presse

Ksenia Kanareva

Relations presse

Marième Diop

Communication financière

Aurelia Baudey-Vignaud

Communication financière

Contact us

Sujets sur lesquels vous souhaiteriez obtenir plus d’information:

Champs obligatoires*

Veuillez vérifier les informations saisies et réessayer

Une adresse email doit contenir un seul @

Protection des données personnelles

Vous disposez d’un droit d’opposition à ce que les données à caractère personnel vous concernant fassent l’objet d’un traitement et/ou à ce qu’elles soient utilisées à des fins de prospections, notamment commerciales

Merci!

Merci pour votre message. Nous prendrons contact avec vous dans les plus brefs délais.

Erreur

Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Fermer