Information financière

Nexans enregistre une solide performance au 1er semestre 2019

24 juil. 2019

  • Chiffre d’affaires de 3,432 milliards d’euros, en croissance organique de +5,0%[1];
  • EBITDA de 195 millions d’euros[2] pour le premier semestre 2019 (contre 153 millions au premier semestre 2018) ; soit une progression de +19% en données comparables
  • Progrès du plan « New Nexans » en ligne avec les attentes contribuant pour 48 millions d’euros à l’EBITDA avant l’effet de ciseau de prix et de coûts
  • Charges de réorganisation de -182 millions d’euros impactant le résultat net part du Groupe (-116 millions d’euros)
  • Dette nette de 709 millions d’euros au 30 juin 2019 ; soit en augmentation de 43 millions d’euros sur 12 mois en données comparables
  • Amélioration des perspectives d’EBITDA pour 2019 désormais attendues entre 360 et 390 millions d’euros hors IFRS 16

“ « Nos résultats du premier semestre 2019 sont très encourageants. Ils démontrent que la mutation vers le « New Nexans » est en marche, elle porte ses fruits, elle est maitrisée. La dynamique de redressement est homogène dans le Groupe, que ce soit en termes de zones géographiques ou en termes de business. Notre plan de transformation livre après six mois intenses, des avancées significatives sur la réduction des coûts, notre programme Shift, et la croissance sélective. L’encouragement le plus grand réside pour moi dans la force de mobilisation et la discipline des équipes au cours de ce premier semestre. Je suis confiant dans notre capacité à poursuivre et à accélérer notre mutation ». ”

Christopher Guérin

Directeur Général, a déclaré

Présentation des résultats semestriels et conférence téléphonique (en anglais)

Note de bas de page

[1] Le chiffre d’affaires du premier semestre 2019 à données comparables correspond au chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, retraité des effets de change et de périmètre. Sur le chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, les effets de change s’élèvent à +5 millions d’euros, et les effets de périmètre à -4 millions d’euros.

[2] L’EBITDA consolidé s’entend comme la somme de la marge opérationnelle et des dotations aux amortissements sur immobilisations. L’impact de la première mise en œuvre de la norme IFRS 16 au 30 juin 2019 est de +15 millions d’euros sur l’EBITDA consolidé et +132 millions d’euros sur la dette nette consolidée.

Votre contact

Aurelia Baudey-Vignaud

Communication financière

Marième Diop

Communication financière

Catherine Garipoglu

Communication

Angéline Afanoukoe

Relations presse

Contact us

Sujets sur lesquels vous souhaiteriez obtenir plus d’information:

Champs obligatoires*

Veuillez vérifier les informations saisies et réessayer

Une adresse email doit contenir un seul @

Protection des données personnelles

Vous disposez d’un droit d’opposition à ce que les données à caractère personnel vous concernant fassent l’objet d’un traitement et/ou à ce qu’elles soient utilisées à des fins de prospections, notamment commerciales

Merci!

Merci pour votre message. Nous prendrons contact avec vous dans les plus brefs délais.

Erreur

Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Fermer