Finance

Résultats de l’exercice 2018 en ligne avec la communication de Novembre 2018

14 févr. 2019

  • Ventes courantes à 6,490 milliards d’euros. Activité à cours de métaux constants[1] stable à 4,409 milliards d’euros[2] pour l’année 2018 faisant ressortir une croissance organique annuelle de -0,8%[3] pour l’ensemble du Groupe, dont +4,2% pour les activités « câbles et fils »[4].
     
  • EBITDA[5] de 325 millions d’euros (contre 411 millions d’euros en 2017) correspondant à une Marge Opérationnelle de 188 millions d’euros (contre 272 millions d’euros en 2017).
     
  • Résultat net part du Groupe positif de 14 millions d’euros contre 125 millions d’euros en 2017 tenant compte de charges de restructuration pour 53 millions d’euros, et d’éléments non récurrents (plus-value immobilière et dépréciations d’actifs) se compensant.
     
  • Cash-flow opérationnel à 153 millions d’euros contre 277 millions d’euros en 2017 reflétant principalement la baisse de l’EBITDA. À l’inverse, Impact positif de 149 millions d’euros issu de l’amélioration du besoin en fonds de roulement opérationnel.
     
  • Dette nette ressortant à 330 millions d’euros, soit du même niveau que celle à fin 2017.
     
  • Carnet de commandes des métiers de projets (haute tension) supérieur à 1.25 milliard d’euros à fin décembre 2018. 
     
  • Renforcement de la liquidité et des ressources longues au travers d’une émission obligataire en août 2018 de 325 millions d’euros à cinq ans et de l’extension de la ligne RCF (Revolving Credit Facility) jusqu’en 2023 pour 600 millions d’euros. Remboursement de l’obligation convertible échue le 2 janvier 2019 pour 275 millions d’euros.
     
  • Proposition d’un dividende de 0,30 euro par action.
     
  • Démarrage conforme du plan « New Nexans » en novembre 2018
    • Nouveau comité exécutif en place.
    • Lancement effectif de l’ensemble des volets d’actions prévus au plan et mise en place des instances de suivi.
    • Projet de restructuration pour l’Europe présenté aux instances représentatives du personnel le 24 janvier 2019.

“ Les résultats du Groupe en termes d’EBITDA, à 325 millions d’euros, sont en ligne avec les indications communiquées en novembre, et reflètent une année 2018 difficile, malgré l’amélioration progressive du second semestre. Le niveau de dette reste faible, à 330 millions d’euros, bénéficiant notamment des prises de commande importantes des métiers de projet en fin d’année, qui ont entraîné des encaissements d’avance significatifs.
Après la définition de notre plan stratégique, nous avons entamé notre mutation profonde, indispensable au déploiement du New Nexans.
Initiée avec la mise en place de son nouveau comité exécutif en décembre dernier, Nexans poursuit sa transformation orientée sur une croissance sélective, l’augmentation de la marge sur capitaux employés et la génération de trésorerie.
Ce plan de transformation a été complété en janvier 2019 par l’annonce d’un projet de réorganisation et de restructuration en Europe.
Ainsi, les trois volets d’actions présentés en novembre 2018 ont fait l’objet d’un lancement effectif ; qu’il s’agisse de la réduction des coûts, de la transformation opérationnelle et des leviers de croissance.
C’est donc avec confiance que nous entamons 2019, qui devrait enregistrer les premiers résultats du plan au travers d’une amélioration significative de l’EBITDA. ”

Christopher Guérin

Directeur Général

Présentation des résultats annuels2018

Regardez la présentation des résultats annuels 2018 aux analystes, enregistrée à Paris le 14 février 2019.

Christopher Guerin présente les faits saillants de 2018 et les perspectives de Nexans pour 2019.
Cliquez ici

Notes

[1] Pour neutraliser l’effet des variations des cours des métaux non ferreux et mesurer ainsi l’évolution effective de son activité, Nexans établit également son chiffre d’affaires à cours du cuivre et de l’aluminium constants.

[2] Le chiffre d’affaires de l’année 2018 à données comparables correspond au chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, retraité des effets de change et de périmètre. Sur le chiffre d’affaires à cours des métaux non ferreux constants, les effets de change s’élèvent à -129 millions d’euros et les effets de périmètre à 2 millions d’euros.

[3] La croissance organique est définie comme la différence calculée sur le chiffre d’affaires standard (à cours des métaux non ferreux constants) entre la période actuelle et la période de référence à laquelle sont appliqués les taux de change actuels sur le périmètre actuel.

[4] Les câbles et fils désignent toutes les activités hors Haute tension et Projets.

[5] L’EBITDA consolidé s’entend comme la somme de la marge opérationnelle et des dotations aux amortissements sur immobilisations.

Votre contact

Aurelia Baudey-Vignaud

Communication financière

Marième Diop

Communication financière

Catherine Garipoglu

Communication Corporate

Angéline Afanoukoe

Relations presse

Contact us

Sujets sur lesquels vous souhaiteriez obtenir plus d’information:

Champs obligatoires*

Veuillez vérifier les informations saisies et réessayer

Une adresse email doit contenir un seul @

Protection des données personnelles

Vous disposez d’un droit d’opposition à ce que les données à caractère personnel vous concernant fassent l’objet d’un traitement et/ou à ce qu’elles soient utilisées à des fins de prospections, notamment commerciales

Merci!

Merci pour votre message. Nous prendrons contact avec vous dans les plus brefs délais.

Erreur

Une erreur s'est produite. Veuillez réessayer.

Fermer