Nexans signe deux protocoles d’accord avec le gouvernement marocain pour une nouvelle usine de câbles au Maroc
14 Décembre 2023
4 min
moroccan-investment
  • Deux accords portant sur la construction au Maroc d’une nouvelle unité de câbles d’énergie de moyenne-tension pour un montant total de 100 millions d’euros à horizon 2026 ont été signés avec le Ministère de l’Industrie et du Commerce, le Ministère de la Transition Énergétique et du Développement Durable, le Ministère de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques Publiques, l’ONEE et l’AMDIE.
  • Cet investissement d’envergure qui vise à accompagner la transition énergétique du Maroc et de l’Afrique, permettra la création de plus de 200 emplois directs.

Nexans, le Ministère de l’Industrie et du Commerce, le Ministère de la Transition Énergétique et du Développement Durable, le Ministère de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques Publiques, l’ONEE et l’AMDIE ont signé deux accords portant sur un projet d’investissement d’un montant total de 100 millions d’euros à horizon 2026, en vue de la création au Maroc d’une troisième usine de câbles d’énergie de moyenne-tension de l’entreprise, déjà implantée à Casablanca et Mohammedia.

Ce projet qui renforce l’engagement de Nexans en faveur de la transition énergétique au Maroc et sur le continent Africain permettra la création de plus de 200 emplois directs, et bénéficiera de l’appui à la fois des Ministères, de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) et de l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE). Il réunira en outre, les standards d’excellence du Groupe, notamment en matière de digitalisation 4.0 et d’innovation de pointe pour des ressources énergétiques durables et permettra la livraison de câbles en Afrique.

Ce projet s’inscrit dans le cadre des Hautes Orientations de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, qui font que le Maroc se positionne aujourd’hui comme un des leaders régionaux et continentaux dans le déploiement d’infrastructures énergétiques de source renouvelable et ambitionne de consolider l’écosystème industriel en lien avec le secteur dans les années à venir. A travers ce projet structurant, le Maroc et Nexans œuvrent ainsi conjointement à renforcer le développement de la chaine de valeur de l’industrie des énergies renouvelables dans le Royaume et à sophistiquer davantage le tissu industriel local.

Je salue une fois de plus l’exemplarité du Maroc qui n’a de cesse de rendre possible une électrification durable bénéfique à tous. Je me réjouis de cette nouvelle étape qui vient conforter notre implantation dans le pays depuis plus de 75 ans, aux côtés des usines de Mohammedia et Casablanca. Ce projet associant acteurs publics et privés, permettra, dès son absolu démarrage, de réunir engagements écologique et humain, libérant un potentiel économique important pour l’ensemble du continent africain.

Christopher Guérin
Christopher Guérin

Directeur général, Nexans

Ce projet s’inscrit au cœur des orientations clés de la feuille de route de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, réitérées en mars dernier. Je remercie les Ministères pour leur soutien qui a rendu possible sa signature. Nous sommes fiers de renforcer notre présence au Maroc.

Selma Alami
Selma Alami

Directrice Générale, Nexans North & West Africa

Communiqués de presse

Tous nos communiqués de presse
Nexans accompagne la transition énergétique du Royaume-Uni en fournissant et installant des câbles haute tension pour relier l’archipel des Orcades à la côte écossaise
Projets
16 Octobre 2023
4 min
Orkney Islands
  • Nexans a signé avec l’opérateur du réseau écossais de transport d’électricité, SSEN Transmission, un accord de réservation de capacité portant sur la fourniture et l’installation d’une centaine de kilomètres de câbles haute tension (220 kV) terrestres et sous-marins.
  • Ces câbles relieront les îles Orcades à la ville de Dounreay sur la côte nord de l’Écosse.
  • L’archipel des Orcades représente une importante source potentielle d’électricité renouvelable, dont le raccordement à la côte contribuera à la décarbonation de la production électrique britannique.

Nexans, leader dans la conception et la fabrication de systèmes de câbles et de services, annonce qu’il a été sélectionné par SSEN Transmission pour la fourniture et la pose de câbles haute tension destinés au transport d’électricité des îles Orcades vers la ville de Dounreay dans les Highlands en Écosse. Les deux parties ont conclu un accord de réservation de capacité par lequel Nexans s’engage à réserver une capacité de fabrication et de pose en vue d’un contrat significatif dont la signature est prévue en 2024.

Un projet essentiel pour la transition du Royaume-Uni vers les énergies renouvelables

Ces dernières années, les Orcades ont beaucoup investi afin de développer la production d’électricité à partir de sources renouvelables. Les projets en cours et prévus en matière d’énergie renouvelable dans l’archipel produiront plus d’électricité que ne peut en consommer ou exporter l’infrastructure réseau actuelle. Cette capacité de production accrue, qui sera mise en service dans les années à venir, fait du raccordement des Orcades au réseau de transport écossais une nécessité afin d’exporter cette électricité renouvelable et d’augmenter la part d’électricité à bas carbone au Royaume-Uni.

Les câbles à courant alternatif 220 kV sous-marins et terrestres fournis par Nexans joueront un rôle décisif dans la transition énergétique au Royaume-Uni, illustrant l’engagement du Groupe en faveur de l’électrification de la planète.

Un partenariat déterminant avec SSEN Transmission

Ce succès démontre la qualité des solutions apportées par Nexans ainsi que l’expertise technique de ses équipes, dont la collaboration avec SSEN Transmission au cours des dernières années a été de premier ordre. L’accord représente une étape majeure dans ce partenariat, qui se poursuivra par la signature officielle du contrat au deuxième trimestre 2024.

Cet accord va permettre à Nexans de renforcer sa présence au Royaume-Uni et confirme son ambition de nouer de solides relations à l’échelle mondiale avec des entreprises d’importance stratégique telles que SSEN Transmission, acteur de premier plan de l’électrification.

Cet accord marque une étape majeure pour Nexans et nous nous réjouissons de collaborer étroitement avec SSEN Transmission. La liaison de transport électrique des Orcades est cruciale pour le développement de l’énergie renouvelable au Royaume-Uni et souligne notre engagement à promouvoir l’électrification et l’énergie renouvelable dans ce pays.

Pascal Radue
Pascal Radue

Vice-Président Exécutif Generation & Transmission, Nexans

Nous nous félicitons d’avoir obtenu auprès de Nexans la capacité de fabrication et de pose nécessaire pour la liaison de transport électrique des Orcades, une étape indispensable pour assurer la livraison de ce projet dans les temps. Nous avons à présent hâte de travailler en partenariat étroit avec Nexans afin de conclure les accords contractuels et consolider notre solide relation en travaillant ensemble à développer l’exploitation du vaste potentiel d’énergie renouvelable des Orcades.

Sandy Mactaggart

Directeur des livraisons offshore, SSEN Transmission

Communiqués de presse

Tous nos communiqués de presse
Nexans finalise la vente de son activité Telecom Systems, Aginode, à Syntagma Capital
31 Octobre 2023
2 min
Telecom

Nexans annonce aujourd’hui la finalisation de la vente de son activité Telecom Systems, renommée Aginode, à Syntagma Capital, un fonds de capital-investissement basé en Belgique.

Cette transaction marque la dernière étape de la sortie de Nexans du segment des télécommunications et données, conformément à sa stratégie visant à simplifier ses activités pour amplifier son impact sur les marchés de l’Électrification.

Communiqués de presse

Tous nos communiqués de presse
Nexans obtient le label Copper Mark pour sa production responsable de cuivre
RSE
26 Septembre 2023
4 min
copper wire and manufacturing machine
  • Les sites de production de Nexans à Montréal (Canada) et à Lens (France) ont reçu le label Copper Mark en reconnaissance de leurs pratiques responsables et durables dans la production de fil de cuivre machine.
  • L’organisation Copper Mark travaille avec des partenaires pour faire augmenter, dans le monde entier, la part de cuivre produit et approvisionné de manière responsable.
  • Cette reconnaissance souligne l’engagement global de Nexans dans les objectifs de développement durable des Nations Unies, ainsi que les initiatives du groupe visant à être en première ligne face à des enjeux cruciaux tels que la production responsable de cuivre.

Nexans, leader dans la conception et la fabrication de systèmes de câbles et de services, a annoncé aujourd’hui que ses installations métallurgiques de Montréal (Canada) et de Lens (France) ont été labellisées Copper Mark.

Cette reconnaissance fait écho à la contribution de Nexans au développement durable et représente un programme complet d’assurance sociale et environnementale pour la production de fil de cuivre machine. Nexans est un des premiers fabricants de câbles et fil machine, et un des premiers exploitants de laminoir de cuivre à recevoir ce label, en Amérique du Nord et en Europe.

Les sites de Nexans à Montréal et à Lens ont obtenu le label Copper Mark suite à une évaluation des sites conduite par des auditeurs indépendants. Les deux sites ont été évalués selon les 32 critères de durabilité reconnus sur le plan international, y compris les normes environnementales, sociales et de gouvernance.

Copper Mark est la seule organisation qui travaille activement pour garantir la durabilité de la production de cuivre, et dont les préoccupations sociales et environnementales reflètent celles de Nexans. L’obtention de ce label est un signal fort en cette période où la responsabilité sociale des entreprises devient un composant crucial de l’industrie métallurgique et minière.

Christophe Allain

Directeur du portefeuille mondial des métaux non ferreux, Nexans

Dans la lutte contre le changement climatique, les solutions qui accompagnent la transition énergétique mondiale font une réelle différence. La production responsable de fil de cuivre machine est un élément essentiel de cet objectif. C’est pourquoi nous sommes fiers de recevoir le Copper Mark de la part d’une organisation qui partage les mêmes valeurs que les nôtres. Nous sommes impatients de poursuivre nos initiatives métallurgiques dans nos usines pour créer un avenir plus durable. Ce succès a été rendu possible grâce à l’engagement des 272 collaborateurs qui travaillent sur nos sites de Lens et de Montréal.

Vincent Dessale, Nexans COO
Vincent Dessale

Directeur des opérations et membre du Comité Exécutif, Nexans

Le cuivre est un élément crucial de la transition vers les énergies renouvelables car c’est un matériau de base pour l’électrification. Dans leur poursuite de l’objectif de zéro émission nette, les pays devraient faire grimper la demande de cuivre en flèche dans les prochaines années. La responsabilité de Nexans est de garantir que la réponse à cette demande croissante soit conforme aux pratiques de production responsable.

La reconnaissance par le Copper Mark met en lumière la position de Nexans en tant que leader de l’électrification durable du monde. Le groupe est membre du Pacte mondial des Nations Unies depuis 2008, et a depuis cette date intégré les objectifs de développement durable (ODD) dans ses priorités de responsabilité sociale des entreprises (RSE).

Nexans lancera prochainement le même processus d’obtention du label Copper Mark pour ses deux autres laminoirs de cuivre, au Pérou et au Chili.

Communiqués de presse

Tous nos communiqués de presse
Avec le projet OPHELIA, Nexans et ses partenaires CNR, Schneider Electric, SNCF et SuperGrid Institute innovent et lancent un démonstrateur d’ombrières solaires sur la ViaRhôna
Projet
31 Août 2023
8 min

Le projet de recherche OPHELIA vise à développer la filière du photovoltaïque linéaire, grâce à l’implantation de parcs sur des surfaces foncières caractérisées par une grande longueur et une faible largeur (digues, routes, voies ferrées…). Lauréat en 2023 de l’appel à projet de l’ADEME « DEMO TASE », et développé par 5 partenaires : CNR, Nexans, Schneider Electric, SNCF, et SuperGrid Institute, OPHELIA est un projet de recherche sur l’architecture électrique de parcs photovoltaïques linéaires et leur intégration au foncier.

Un démonstrateur en ombrières sera déployé d’ici 2028 dans le Vaucluse sur près de 900 mètres de vélo route “ViaRhôna”, en bordure du Rhône.

Porteur d’une véritable rupture technologique, le projet OPHELIA permettra d‘accélérer l’intégration du solaire photovoltaïque dans les territoires, tout en évitant les conflits d’usages par la valorisation de fonciers linéaires déjà aménagés.

Représentant un investissement de plus de 20 millions d’euros, le projet OPHELIA est financé par l’Etat dans le cadre du plan France 2030, opéré par l’ADEME, et est labellisé par les pôles de compétitivité Tenerrdis et I-Trans.

Projet Ophélia

Le solaire linéaire, une voie d’avenir

Si la filière photovoltaïque est confrontée à une raréfaction des espaces fonciers disponibles pour développer de nouveaux parcs, elle reste aujourd’hui essentielle pour atteindre les objectifs fixés par l’État français en matière de transition énergétique. Le photovoltaïque grand linéaire est une réponse à cet enjeu.
Il permet d’optimiser l’utilisation de terrains et d’ouvrages de grande longueur et de faible largeur déjà consacrés à d’autres usages (digues, bords de voies ferrées, de routes, de voies cyclables aménagées…), tout en préservant les espaces naturels. L’usage initial est ainsi conservé et la production d’électricité devient un objectif complémentaire. On estime aujourd’hui à plus de 60 000 km le potentiel brut de développement en France, soit une capacité proche de 60 GWc.

Avec le projet OPHELIA, CNR et ses partenaires vont tester une architecture électrique en courant continu moyenne tension et ouvrir la voie au développement de projets sur de grands linéaires, supérieurs à 20 km.

Une rupture technologique pour préparer le défi des grandes longueurs

Les objectifs d’OPHELIA répondent à une double ambition pour la filière photovoltaïque : adresser les fonciers linéaires le long d’infrastructures existantes et réduire les pertes électriques dues à la grande longueur des câbles, en développant des briques technologiques permettant de remplacer le courant alternatif par le courant continu moyenne tension « MVDC ».

OPHELIA est un projet de R&D innovant, allant de la conception de l’architecture électrique, la fabrication de prototypes, jusqu’à l’expérimentation sur le terrain.

Il est développé par 5 partenaires : CNR (coordinateur du projet), Nexans, Schneider Electric, SNCF et SuperGrid Institute.

Caractéristiques du démonstrateur

Le démonstrateur qui sera développé consiste en une série de 3 ombrières, pour une longueur totale de 900 mètres environ, installées le long de la vélo route ViaRhôna qui longe le Rhône, dans le secteur de Caderousse (Vaucluse). D’une puissance de 900 kWc environ (permettant de produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle d’environ 700 personnes), il sera composé de 30 structures d’ombrières. Les panneaux seront orientés Est/Ouest, sous la forme d’une toiture.

Grâce à ce démonstrateur, les partenaires vont concevoir et tester sur site une architecture électrique et tous les équipements nécessaires pour transporter l’électricité en courant continu moyenne tension jusqu’au point de livraison.

La construction et l’expérimentation sont prévues sur la période 2025-2028, à l’issue d’une phase de 3 ans d’études d’ingénierie, de R&D et de prototypage.

Un projet d’innovation soutenu par l’Etat et opéré par l’ADEME

Le projet OPHELIA, pour “Ombrières PHotovoltaïquE grand LIneAire”, est lauréat de l’Appel à projets Technologies Avancées pour les Systèmes Énergétiques « DEMO TASE » lancé en 2022 par l’ADEME.
Représentant un investissement global de plus de 20 Millions d’euros, ce projet est cofinancé à hauteur de 40 % environ du montant global par l’Etat, dans le cadre du plan France 2030 opéré par l’ADEME, qui vise à développer la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir du pays.

Ce financement est indispensable pour soutenir l’engagement des partenaires dans le développement d’un projet de R&D d’une telle ampleur. OPHELIA est également labellisé par les pôles de compétitivité Tenerrdis et I-Trans.

La Vallée du Rhône offre les conditions naturelles idéales pour explorer de nouvelles technologies innovantes et prometteuses, adaptées aux besoins en électricité renouvelable des territoires et aux attentes des acteurs locaux. Ce démonstrateur, développé avec nos partenaires fait partie du programme d’innovation “Photovoltaïque Grand Linéaire” de CNR destiné à démontrer la viabilité technico-économique de parcs photovoltaïques de grande longueur, c’est-à-dire de plusieurs kilomètres. Il répond au besoin d’intégration de nouvelles solutions dans un foncier contraint et ouvre la voie au développement de projets sur de grands linéaires, supérieurs à 20 km.

Frédéric Storck

Directeur Transition Énergétique et Innovation, CNR

Max-André Delannoy

Nexans est fier de participer au projet OPHELIA pour développer une nouvelle architecture électrique optimisée pour les parcs photovoltaïques linéaires. Le remplacement du courant alternatif par le courant continu moyenne tension pour transporter l’électricité est une rupture technologique permettant de réduire les pertes électriques. L’innovation au service de la transition énergétique et de l’électrification durable est au coeur de nos préoccupations et rend possible le développement de nouvelles solutions telles que ce démonstrateur, permettant de réduire notre impact sur l’environnement.

Max-André Delannoy

Directeur Technique et Innovation, Nexans

Le courant continu représente un nouvel horizon technologique en moyenne tension après plus de cent ans de développement en courant alternatif. Il doit permettre une meilleure intégration dans les réseaux de certaines applications comme celle de l’installation de grands linéaires photovoltaïques, promouvant un développement significatif des énergies renouvelables tout en évitant l’artificialisation des sols. Schneider Electric entend permettre à chacun de tirer le meilleur de son énergie et de ses ressources, afin de concilier progrès et développement durable pour tous. Nous sommes donc particulièrement fiers d’être associés à ce projet pour fournir les briques techniques permettant d’interfacer de façon plus efficace production et distribution électrique.

Christophe Prévé

Chief Technical Officer, Medium Voltage Offers, Schneider Electric

La production d’énergie photovoltaïque est un enjeu majeur pour SNCF, pour couvrir une partie de nos besoins énergétiques et participer à l’effort collectif pour renforcer la souveraineté énergétique de notre pays. En expérimentant l’exploitation de panneaux solaires sur un grand linéaire, Ophelia ouvre la voie à la valorisation des abords de voies ferrées. Ce projet s’inscrit donc pleinement dans la stratégie du Groupe, qui vient de lancer “SNCF Renouvelables”, notre nouvelle filiale dédiée au développement du photovoltaïque afin de créer de l’énergie 100% décarbonée sur nos réserves foncières.

Carole Desnost

Vice-Présidente Technologies, Innovation et Projets, Groupe SNCF

Le projet OPHELIA s’inscrit parfaitement dans la mission du SuperGrid Institute, qui est de développer des solutions technologiques pour accélérer le développement des futurs réseaux électriques et l’intégration massive des énergies renouvelables. Nous sommes très fiers de contribuer à ce projet à travers notre expertise dans les systèmes de conversion de puissance innovants et à nos plateformes de test. Les nouvelles technologies de conversion, plus compactes et avec un meilleur rendement énergétique, sont au coeur du développement de la production d’électricité sur de grands linéaires.

Dr Piotr Dworakowski

Responsable R&D en électronique de puissance, SuperGrid Institute

Communiqués de presse

Tous nos communiqués de presse
Un troisième navire câblier Nexans dernière génération pour soutenir la transition énergétique mondiale
25 Juillet 2023
5 min
CLV Nexans Electra
  • Nexans investit dans un nouveau navire câblier à la pointe de l’innovation, à la faveur d’un carnet de commandes record et pour anticiper les besoins futurs d’un marché de l’éolien offshore et de l’interconnexion en plein essor.
  • Modèle unique et pionnier, ce nouveau navire s’inscrit dans la continuité du navire Nexans Aurora avec une capacité accrue et la possibilité de poser quatre câbles simultanément.
  • Sa livraison est prévue pour 2026.

Nexans, leader dans la conception et la fabrication de systèmes de câbles et de services, renforce sa présence sur le marché de l’éolien offshore et de l’interconnexion avec l’ajout d’un troisième navire câblier à sa flotte.

Cette décision stratégique permettra au Groupe de répondre à une demande croissante, en particulier sur les marchés américains et européens, porté par un carnet de commandes record pour l’entreprise, et renforcé récemment par le contrat historique avec TenneT de 1,7 milliard d’euros, et pour le projet EuroAsia Interconnector pour 1,43 milliard d’euros.

Ce nouvel actif stratégique contribuera également à la création de plusieurs centaines d’emplois directs et indirects à travers le monde, pendant les phases de construction et d’opération.

Un nouveau navire câblier aux capacités inédites

S’appuyant sur la technologie de pointe du navire amiral de Nexans, le Nexans Aurora, ce nouveau navire va encore plus loin en améliorant son design, son confort et ses capacités. Equipé de trois tables tournantes d’une capacité combinée de 13 500 tonnes et embarquant plusieurs robots télé-opérés, notamment d’ensouillage, le câblier sera en effet en mesure d’installer simultanément jusqu’à quatre câbles, afin de répondre aux demandes spécifiques des clients, en particulier sur des projets de grande envergure.
En ajoutant ce navire à sa flotte, Nexans renforce également sa polyvalence et sa flexibilité, couvrant une vaste zone géographique.

Du point de vue environemental, ce navire de plus grande capacité sera doté d’un système de génération de puissance hybride capable de fonctionner avec un mix de bio-diesel, réduisant son impact carbone de manière significative. Des caractéristiques qui résonnent avec la vision stratégique du Groupe en matière d’environnement.

Vincent Dessale, Nexans COO

Ce nouveau navire câblier sera le plus efficace jamais déployé sur le plan technologique. Doté d’une gamme d’équipements d’installation et d’enfouissement de haute technologie, il renforcera la capacité de nos opérations de câbles sous-marins, au service de projets aux dimensions inédites. Ce nouvel actif stratégique soutiendra la croissance du Groupe à long terme, en renforçant son leadership sur les marchés de l’interconnexion et de l’offshore. Il incarne pleinement la stratégie de Nexans consistant à électrifier le futur et démontre par son innovation un engagement toujours plus grand au service de nos partenaires.

Vincent Dessale

Chief Operations Officer et Senior EVP, Nexans

Communiqués de presse

Tous nos communiqués de presse
Nexans remporte un contrat record avec l’EuroAsia Interconnector
Projet
19 Juillet 2023
5 min
Nexans CLV Skagerrak
  • Nexans remporte un contrat clé en main pour la section de l’interconnecteur EuroAsia qui relie Chypre et la Grèce.
  • La liaison fournira jusqu’à 2 000 MW d’énergie à l’Europe et constituera le plus grand projet d’interconnexion de l’histoire, alimentant plus de 3 millions de foyers en électricité.
  • Ce contrat majeur, d’un montant de 1,43 milliard d’euros, établit de nombreux records, notamment celui des câbles les plus longs et les plus profonds jamais posés. D’une longueur de 900 km chacun, ils seront fournis et posés par les navires câbliers Nexans Aurora et Nexans Skagerrak. Ils traverseront la mer Méditerranée par plus de 3 000 mètres de fond.
  • Dans le cadre de ses différents projets mondiaux en cours, Nexans repousse les limites de sa stratégie inscrivant l’EuroAsia Interconnector comme une nouvelle étape majeure de sa contribution à la transition énergétique.

Nexans, un des leaders mondiaux dans la conception et la fabrication de systèmes de câbles et de services, remporte un contrat majeur d’un montant de 1,43 milliard d’euros qui constituera une première historique, pour le tronçon de l’EuroAsia Interconnector reliant Chypre et la Grèce. Élément essentiel d’un projet de grande ampleur qui vise à relier les réseaux de Grèce, d’Israël et de Chypre, ce câble haute tension à courant continu (HVDC) de 525 kV sera l’interconnexion la plus longue et la plus profonde jamais installée. En effet, elle affichera une longueur bipolaire de 2 x 900 km et traversera la Méditerranée par plus de 3 000 mètres de fond. Les câbles sous-marins HVDC à imprégnation de masse seront fabriqués dans les usines Nexans de Halden (en Norvège) et Futtsu (au Japon). Ils seront posés par le Nexans Aurora et le Nexans Skagerrak, deux navires câbliers ultramodernes.

L’EuroAsia Interconnector permettra d’échanger jusqu’à 1 000 MW entre les trois pays, avec la possibilité de passer à 2 000 MW, soit l’équivalent de la consommation électrique moyenne de 3 millions de foyers. Il mettra fin à l’isolement énergétique de Chypre, en créant un corridor énergétique entre l’Europe et l’Asie. Le premier pôle devrait être achevé en 2028 et le second en 2029.

Ce projet record démontre notre capacité à innover et à repousser les limites du transport et de la distribution d’électricité, pour répondre à un besoin mondial en constante augmentation. Il s’agit d’une étape cruciale sur la voie d’une économie décarbonée. La stratégie mondiale de Nexans en matière d’électrification prend ici une nouvelle dimension et nous sommes particulièrement ravis d’avoir été sélectionnés pour donner vie au développement de l’interconnecteur EuroAsia.

Christopher Guérin
Christopher Guérin

Directeur général, Nexans

L’EuroAsia Interconnector a été désigné comme projet d’intérêt commun (PCI) par l’Union européenne, un statut qui s’accompagne de différents avantages : planification et autorisation accélérées, coûts administratifs réduits et participation publique. Pour être qualifié de PCI, un projet doit également contribuer aux objectifs de l’Union européenne en matière d’énergie et de climat, ce qui signifie qu’une grande partie de l’électricité partagée proviendra de sources renouvelables et décarbonées.

IPTO, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité de la Grèce, a fourni les capacités techniques et opérationnelles au projet afin d’en assurer la bonne mise en oeuvre.

Après 12 ans de travail acharné, nous sommes fiers d’annoncer que Nexans a fabriqué l’interconnexion sous-marine CCHT la plus longue et la plus profonde au monde, positionnant ainsi Chypre, dernier Etat membre de l’UE à ne pas être interconnecté, sur la carte énergétique mondiale, tout en mettant un terme
à son isolement énergétique et à celui d’Israël. L’EuroAsia Interconnector est un projet d’interconnexion électrique entre Israël, Chypre et la Grèce. Il s’agit du projet d’intérêt commun PCI 3.10, qui met fin à l’isolement énergétique de Chypre et d’Israël, assure la sécurité de l’approvisionnement, réduit grandement les émissions de CO2 et enfin oeuvre au service du « Pacte Vert » de la Commission Européenne.

Nasos Ktorides

Directeur général, EuroAsia Interconnector

Les parties s’attendent à ce que l’autorisation formelle des autorités grecque et chypriote de régulation de l’énergie intervienne en temps voulu.

Nexans repousse les limites de sa stratégie et continue de se développer sur de nouveaux marchés phares, comme l’attestent les récents contrats remportés, notamment l’accord-cadre de 2GW avec TenneT, grâce à sa technologie révolutionnaire de câble offshore de 525 kV spécialement conçue pour soutenir la transition énergétique, ainsi que le Celtic Interconnector, reliant pour la première fois la France et l’Irlande. Le Groupe montre la voie en reliant les régions du monde qui disposent du plus grand potentiel en matière d’énergies renouvelables à celles où la demande d’électricité est la plus forte. De la production et du transport d’énergie à la distribution et à l’utilisation, les solutions de Nexans couvrent l’ensemble de la chaîne de valeur de l’électrification. Elles permettent de relier les sources d’énergie du monde entier et d’assurer le bon acheminement de l’électricité aux quatre coins du globe, en toute sécurité, fiabilité et efficacité.

Communiqués de presse

Tous nos communiqués de presse
Nexans à la pointe de la technologie avec des câbles haute tension de nouvelle génération pour la décarbonation de l’aéronautique
Aéronautique
19 Juin 2023
4 min
  • Nexans lance une nouvelle gamme de câbles haute tension destinés à répondre aux obligations de neutralité carbone de l’industrie aéronautique d’ici 2050.
  • Cette nouvelle gamme de câbles offre une densité de puissance accrue, fonctionnant sans décharge partielle sur une plage étendue de tensions et d’altitudes.
  • Dans le cadre du programme « Clean Aviation », Nexans jouera un rôle significatif pour aider les avionneurs à atteindre leurs objectifs d’efficacité énergétique et d’émissions, avec une réduction de celles-ci pouvant aller jusqu’à 90 % selon le type d’avion.

Nexans, leader dans la conception et la fabrication de systèmes de câbles et de services, lance une nouvelle gamme de câbles haute tension destinés à l’industrie aéronautique. Dotés d’une efficacité supérieure à la génération précédente, ces câbles marquent une étape décisive sur la voie de l’objectif de neutralité carbone pour ce secteur d’ici 2050.

Face à la nécessité de plus en plus pregnante de réduire sa consommation de carburant, l’industrie aéronautique est dans l’obligation de faire évoluer ses technologies de propulsion pour s’orienter vers l’alternative des avions électriques hybrides. Au service de cette nouvelle génération d’appareils, les nouveaux câbles haute tension de Nexans accroissent le niveau de puissance sans augmenter pour autant le diamètre ni le poids du conducteur.

Présentés en avant-première au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (SIAE) à Paris-Le Bourget, ces nouveaux câbles haute tension conçus par Nexans pour les avions électriques et hybrides, ainsi que pour les véhicules électriques à décollage et atterrissage vertical (e-VTOL), répondent aux exigences de l’industrie aéronautique en matière de réduction de son empreinte carbone mais aussi à l’agenda du gouvernement français et de la Commission européenne concernant le développement d’une solution innovante pour l’intégration de moteurs électriques et hybrides dans l’aéronautique.

Vingt fois plus efficaces que les câbles aéronautiques habituels, les câbles haute tension de Nexans peuvent être utilisés de 600 à 6 000 V (en courant alternatif ou continu ou en modulation de largeur d’impulsion), alors que les tensions standard dans les avions sont comprises entre 28 V (CC) et 115 V ou 230 V (CA). Ils offrent une densité de puissance (puissance massique) plus élevée, grâce à une structure brevetée de couches semi-conductrices et à haute résistivité extrudées en sandwich. Cela garantit un fonctionnement exempt de décharge partielle sur une plage étendue de tensions et d’altitudes. Une décharge partielle est une décharge électrique qui court-circuite partiellement l’intervalle isolant séparant un conducteur haute tension et un conducteur basse tension. Ce phénomène cause une dégradation du système et peut entraîner une panne.

Cette nouvelle étape marque une avancée majeure pour les systèmes de transmission d’énergie et le développement de solutions de câbles innovantes et durables dans le secteur aéronautique. Nexans met son savoir-faire au service du développement de diverses technologies électriques de nouvelle génération qui font partie intégrante de l’aviation durable. Nous travaillons ainsi sur le développement de câbles haute tension ouvrant la voie à la réduction des émissions carbone dans le secteur.

Thomas Hähner

Directeur technique aéronautique, Nexans

Dans le cadre du programme « Clean Aviation », Nexans jouera un rôle significatif pour aider les avionneurs à atteindre leurs objectifs d’efficacité énergétique et d’émissions, avec une réduction de celles-ci pouvant aller jusqu’à 90 % selon le type d’avion .

Les câbles haute tension de Nexans seront fafriqués sur son site français de Draveil (Essonne), qui emploie 260 personnes.

Communiqués de presse

Tous nos communiqués de presse
Nexans remporte le plus important contrat de son histoire afin de soutenir la transition énergétique en Europe avec TenneT
Projet
05 Mai 2023
5 min
Nexans plant in Halden, Norway
  • Nexans s’est vu attribuer par TenneT un accord-cadre portant sur des projets clés en main de courant continu haute tension (CCHT) pour des parcs éoliens offshore.
  • Le contrat comprend, dans un premier temps, un engagement concernant trois projets de raccordement au réseau d’un montant initial de 1,7 milliard d’euros pour des câbles et leur pose seule.
  • Ces projets, qui contribueront à accélérer la transition énergétique de l’Allemagne et à renforcer la sécurité énergétique en Europe, seront opérationnels entre 2029 et 2031.
  • Nexans, grâce à son système innovant de câbles sous-marins 525 kV, acheminera au total 6 GW d’énergie de la mer du Nord vers l’Allemagne.

Nexans, leader dans la conception et la fabrication de systèmes de câbles et de services, a remporté un accord-cadre auprès de TenneT, l’opérateur de réseaux de transport d’électricité (TSO) aux Pays-Bas et dans une grande partie de l’Allemagne.

Nexans sera responsable de trois projets de raccordement au continent de futurs parcs éoliens offshore – BalWin 3, LanWin 4, LanWin 2 – situés en mer du Nord allemande, pour un montant initial de 1,7 milliard d’euros, conformément aux termes de l’accord-cadre. D’importantes prestations en sous-traitance viendront s’y ajouter après la signature des commandes spécifiques pour chaque projet.

Le Groupe exécutera la totalité d’un contrat clés en main EPCI (Engineering, Procurement, Construction & Installation), comprenant notamment des travaux de génie civil concernant plus de 2160 km de câbles sous-marins et terrestres.

En 2022, Nexans a franchi une étape majeure en menant à bien le développement et le test du premier câble de 525 kV en courant continu présentant des caractéristiques indispensables pour augmenter substantiellement la capacité de transport. Les projets attribués sont les premiers dans lesquels le Groupe déploie sa technologie inédite de câble 525 kV offshore, spécialement conçue pour soutenir la transition énergétique. Les câbles sous-marins seront fabriqués par l’usine phare de Nexans à Halden en Norvège.

Après le succès du projet DolWin 6 et l’attribution du projet BorWin 6 en 2022, l’accord-cadre perpétue le partenariat à long terme entre Nexans et TenneT, contribuant à accélérer la transition énergétique de l’Allemagne. Il confirme que le Groupe est un partenaire fiable pour soutenir la transition énergétique et réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre afin de remplir les objectifs de neutralité carbone fixés lors de la COP21.

Vincent Dessale, Nexans COO

L’incertitude pesant sur l’approvisionnement énergétique souligne une fois encore la nécessité d’investir dans les réseaux offshore partout en Europe. Cela ne sera possible que par l’établissement de solides partenariats à long terme entre les fournisseurs et les opérateurs de réseaux de transport. L’accord-cadre élaboré par TenneT est la réponse parfaite à ces défis, conforme au modèle rendement-risque de Nexans. Nous sommes fiers de participer à ces projets pionniers et heureux de jouir de la confiance de TenneT. Notre expertise dans ce domaine nous permet d’être à la pointe de la transition énergétique via l’éolien offshore à travers le monde.

Vincent Dessale

Chief Operating Officer and Senior Executive Vice President, Nexans

L’engagement de Nexans pour le développement durable, son recentrage sur l’électrification, ses technologies innovantes destinées aux projets CCHT, ainsi que ses investissements dans de nouvelles capacités de production, de nouveaux navires et outils de protection des câbles sous-marins, positionnent le Groupe comme un acteur majeur de la transition énergétique.

Après la récente attribution des cinq premiers projets de raccordement et l’annonce des fournisseurs des postes de conversion marins et terrestres, nous sommes à nouveau très fiers d’annoncer les partenaires du contrat pluriannuel portant sur la production et la pose de câbles pour ces systèmes essentiels et innovants de raccordement au réseau dans le cadre de la transition énergétique.

Tim Meyerjürgens

COO, TenneT

Communiqués de presse

Tous nos communiqués de presse
Nexans lance en France la première offre « bas carbone » de câbles de réseau d’énergie
RSE
02 Mai 2023
5 min
  • La première gamme de câbles de réseau d’énergie « bas carbone » disponible sur le marché français garantit une réduction minimale de 35% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à des câbles standard.
  • Cette offre s’appuie sur l’utilisation garantie d’aluminium bas carbone, de plastique recyclé, ainsi que sur l’utilisation d’énergies renouvelables ou décarbonées lors de la production des câbles. Des produits 100% fabriqués en France.
  • L’accès aux données CO2 de ces câbles est garantie pour permettre à l’ensemble des acteurs de la chaîne de piloter et d’optimiser leurs émissions carbone.

Nexans lance une nouvelle gamme de câbles de réseau de distribution bas carbone, la première sur le marché français. En adoptant une approche holistique sur l’ensemble de la chaîne de valeur et tout au long du cycle de vie d’un câble, le Groupe a réussi à réduire les émissions de gaz à effet de serre de ses câbles basse et moyenne tension de 35% à 50%, selon les produits.

Cette offre inédite représente une nouvelle étape illustrant pleinement l’engagement du Groupe en faveur d’une électrification décarbonée. Nous sommes fiers de l’introduire en France : cela illustre l’engagement de nos équipes pour le développement durable, depuis notre centre mondial de R&D Ampacity à Lyon jusque dans nos usines, en passant par les équipes marketing et achats.

Yvan Duperray

Vice-Président Exécutif de l’activité Power Distribution Cables & Accessories, Nexans

Ambition du Groupe : réduire l’empreinte carbone de l’industrie du câble…

La fabrication d’un kilomètre de câble de réseau d’énergie génère aujourd’hui un volume de CO2 représentant deux à trois fois les émissions annuelles moyennes par habitant en France. Ces émissions proviennent principalement du conducteur en aluminium, qui représente à lui seul entre 70% et 90% de l’empreinte totale, suivi par les matières plastiques, le transport et le processus de fabrication.

Afin de réduire le bilan carbone de ses produits de plus d’un tiers, Nexans agit sur :

  • L’utilisation garantie de 100% d’aluminium bas carbone (produit lors de la phase d’électrolyse avec de l’électricité décarbonée), en ligne avec les objectifs de la coalition Aluminium Forward 2030 dont fait partie le Groupe, et qui vise à accélérer la décarbonation du secteur ;
  • L’utilisation de jusqu’à 50% de plastique recyclé dans l’isolant et/ou la gaine ;
  • Des actions ciblées sur le processus de fabrication et le transport ;
  • Une sélectivité accrue des fournisseurs en fonction de leur performance environnementale ;
  • Une production 100% française dans ses usines basées à Jeumont et à Bourg-en-Bresse.

Autre avantage : afin de permettre aux opérateurs de distribution d’énergie, installateurs et distributeurs de piloter leurs émissions de carbone, Nexans met à disposition l’ensemble des données environnementales de ses produits (PEP Ecopassport®). Le Groupe réalise également sur demande un bilan carbone par projet ou par client.

… et sur tout le cycle de vie d’un câble

L’empreinte environnementale d’un câble se mesure également au-delà de sa production. Environ 90% des émissions totales des câbles de réseau sont générées après leur mise en service, compte tenu de la déperdition d’énergie, appelée « effet Joule », qui s’accumule pendant des décennies d’utilisation.

En ligne avec son ambition E3 (Économie, Environnement, Engagement), Nexans propose une palette de solutions visant à réduire l’empreinte carbone du câble sur l’ensemble de son cycle de vie :

  • Service d’études d’ingénierie pour déterminer le type de câble et les sections optimales sur l’ensemble du cycle de vie en fonction de l’application ;
  • Solutions de câbles innovantes, comme le câble de moyenne tension EDRMAX® qui peut être enterré directement, sans lit de sable, grâce à sa gaine renforcée – en réduisant ainsi de 10% les émissions CO2 liées à sa pose ;
  • Solutions digitales pour faire gagner nos clients en productivité : la gamme ULTRACKER® ;
  • Technologie innovante via RecyCâbles (joint-venture entre Nexans et SUEZ) pour le recyclage des câbles en cuivre et en aluminium, favorisant l’économie circulaire.

La nouvelle offre de câbles réseau bas carbone de Nexans illustre les capacités d’innovation de Nexans et son engagement fort pour le développement durable, le Groupe étant reconnu comme un leader mondial de l’action climatique par plusieurs organismes d’évaluation extra-financières. Cette première offre s’inscrit notamment dans une trajectoire carbone ambitieuse de Nexans, validée par la Science-Based Target initiative (SBTi), visant à réduire les émissions de 4,2% par an entre 2019 et 2030.

Communiqués de presse

Tous nos communiqués de presse